Divers (du vécu et du ressenti)

En début de cette semaine, je suis allé accompagner une personne très chère à l’hôpital Ambroise Paré à Boulogne Billancourt (IDF) pour un prélèvement sanguin.

L’hôpital était bondé de monde pour la plupart des patients. Les agents d’ enregistrement des consultations travaillaient sans arrêt alors que les patients ne faisaient qu’arriver. Les ambulanciers venaient à tout moment avec des visages humains visiblement en souffrance sur des brancards pour certains très étroits.

J’ai cru à un moment donné que cela n’en finirait plus me suis posé des questions:

Pourquoi y a t-il autant de malades, de maladies? Pourquoi tant de souffrances pour une existence terrestre relativement courte?

Pourquoi mais pourquoi donc???

L’être humain est-il devenu avide de souffrances? Se complaît-il dans cette situation permanente de douleurs? Se contente t-il de cette fameuse prise en charge de la SECU pensant qu’il ne peut rien faire de lui-même pour sa santé? … Que devient en réalité l’être humain? Qu’en est-il de son intelligence, de sa vision et de sa prise en charge intrinsèque en tant que meilleure créature divine?

Il se dit que nous sommes a l’heure de la civilisation et de la modernité mais pourquoi davantage de souffrances, de calamités, maladies de toutes sortes dites incurables???!? … peut-être que c’est moi qui ne comprend rien (cela n’est pas à exclure); peut-être que civilisation est synonyme de maux; peut-être que c’est normal (encore faudrait-il définir le mot « normal »).

En tout cas, mon passage dans cet hôpital m’a profondément interpellé, cela m’a attristé au point ou il m’a semblé difficile de croire à ce que mes pauvres yeux voyaient. Peut-être dois-je moi-même consulter un ophtalmologue?

Cependant, je reste convaincu que tout n’est pas perdu. je reste fort persuadé que nos maladies sont la conséquence d’un manque d’hygiène de vie, d’une alimentation équilibrée…

La preuve: après une conversation avec un malade qui souffrait de hernie de disque ou discale, son médecin l’a conseillé de bannir de son alimentation tout produit laitier mais exceptionnellement du fromage de chèvre et de consommer beaucoup de légumes.

Une autre question m’est venue immédiatement à l’esprit: Pourquoi le médecin a t-il attendu que son état de santé se dégénère jusqu’à ce niveau pour qu’il lui indique ce dont il doit ou pas consommer? Pourquoi?

Je m’arrête là!

 

Publicités